#Cameroun : Rencontre avec Njorku, plateforme de recherche d’emploi dans toute l’Afrique

Les taux de chômage dans les pays africains sont assez élevés comparés aux autres régions du monde et selon les prévisions, pas moins de 450 millions d’emplois seront nécessaires pour répondre à la demande du marché du travail. En dépit  du faible nombre d’emplois disponibles, le problème majeur qui se pose est la diffusion des offres d’emploi auprès des postulants. C’est dans ce cadre que nous allons nous entretenir avec Mr Mambe Churchill NANJE, fondateur de Njorku, une startup camerounaise qui veut rationnaliser le secteur du recrutement en Afrique grâce au digital. Rencontre avec StartupBRICS.

NJORKU est un moteur de recherche qui donne accès à un nombre varié d’offres d’emploi. Quel est le constat qui vous a fait réaliser qu’une telle plate-forme était nécessaire?

L’idée est née en 2010 quand j’ai constaté deux choses:

  • Je me suis rendu compte qu’il n’y avait aucune plate-forme en ligne où je pouvais chercher et trouver des ingénieurs en logiciel à recruter dans ma société de conseil à l’époque.
  • Certaines offres d’emploi sur certains sites dédiés étaient souvent en ligne depuis plus de deux ans ; elles n’avaient donc aucun intérêt pour les demandeurs d’emploi car désuètes.

J’ai donc décidé de créer une plateforme afin d’aider les gens à trouver des offres d’emplois plus récentes plutôt que de perdre du temps à postuler à des offres expirées. La plateforme collecte également les CV des postulants qui seront proposés à des employeurs susceptibles d’être intéressés par leurs profils.

La recherche d’emploi numérique n’est pas encore très démocratique en Afrique. Comment voulez-vous vulgariser votre plateforme?

La faible proportion de la population africaine qui utilise internet ne le fait pas à des fins professionnelles. Souvent, c’est à des fins de communication ou pour les réseaux sociaux. Nous travaillons afin de mettre en place des opérations hors ligne pour aider les demandeurs d’emploi et les recruteurs à utiliser le numérique dans leurs besoins de carrière et de recrutement.

Collaborez-vous avec les agences locales ou les gouvernements pour aider à pallier au taux de chômage élevé en Afrique?

Nous travaillons dans ce sens mais ce n’est pas très facile pour une start-up. Nous travaillons en étroite collaboration avec les gouvernements en termes de données, d’analyse et de politiques basées sur le Big Data, l’intelligence artificielle et le Machine Learning.

Comment faites-vous pour atteindre les acteurs du secteur primaire  qui représentent plus de 70% de l’économie africaine?

Nous avons donc des partenaires qui publient des emplois dans le secteur primaire et nous avons également une plateforme SAAS nukeboard.co qui peut permettre aux entrepreneurs en Afrique de lancer leurs propres sites d’emploi comme akwajobs.com pour le secteur primaire en 5 minutes. Nous nous efforçons d’obtenir des partenaires pour lancer des sites d’emploi dans tous les pays et tous les secteurs et NJORKU centralise toutes ces données en un seul endroit.

Qu’est-ce qui fait de NJORKU une start-up intéressante pour des investisseurs potentiels?

NJORKU s’attaque à un énorme problème en Afrique : celui de la recherche d’emploi et du recrutement. Notre équipe est également très diversifiée et nous avons l’expérience et l’expertise requises pour exécuter un tel projet. L’avenir de l’Afrique a besoin de beaucoup de capital humain et NJORKU essaie d’être un partenaire pour chaque entreprise ou professionnel qui œuvre pour le développement du continent.

Quel est le plus grand défi auquel vous avez été confronté en tant que jeune entrepreneur en Afrique et comment l’avez-vous surmonté?

Le plus grand défi est de lever des fonds assez conséquents sans avoir un solide réseau d’amis ou de famille. Mais avec patience et persévérance, j’ai pu convaincre des personnes qui m’ont fait confiance et qui ont investi dans mon projet. Et NJORKU étant une entreprise à forte marge, il faut du temps pour atteindre la masse critique, d’où la nécessité d’investisseurs à long terme prêts à prendre le risque et à nous laisser le temps de murir.

Quels objectifs souhaitez-vous atteindre et qu’espérez-vous atteindre à long terme?

Avec NJORKU, nous aimerions servir plus de 350 millions de professionnels d’ici 2025. Et nous travaillons rigoureusement afin de nous adapter aux dures réalités africaines et atteindre nos objectifs.

About StartupBRICS