#FrenchTechHub : Les startups africaines se donnent RDV à Cape Town pour l’AfricaRena

Le réseau sud-africain Silicon Cape et La French Tech Cape Town ont décidé de coorganiser ensemble AfricArena, une conférence internationale qui a pour mission de connecter les investisseurs du monde entier et les startups venues d’Afrique mais aussi du monde entier. La conférence aura lieu les 6 et 7 novembre au Century City Conference Centre de CapeTown. L’évènement se présente comme « une opportunité d’explorer les tendances de demain, de découvrir les meilleures entreprises, les startups et les innovations d’aujourd’hui, et s’inspirer des idées et des personnes les plus disruptives du moment ». La conférence se déroulera sur 3 jours et rassemblera 500 participants, 30 ateliers et 80 speakers. Interview avec Christophe Viarnaud, le CEO du groupe METHYS, une société spécialisée dans la transformation digitale, et l’initiateur de la conférence AfricaRena.

Pouvez-vous nous présenter la French Tech Le Cap? En chiffres et projets ?

Le French Tech Hub du Cap est avec celui d’Abidjan un des Hubs du réseau international de la French Tech en Afrique. Il a été annoncé par Emmanuel Macron alors ministre de l’Economie début 2016 et inauguré par la maire du Cap et l’Ambassadeur de France en Mars 2016. Il compte deux incubateurs: le French South African Tech Labs (FSATLABS) – regroupe une dizaine de startups Francaises et Sud Africaines en incubation et accélération, et Far Ventures qui en compte trois. Au total il y a une quinzaine de startups françaises dans le secteur digital dans la communauté. Le secteur est en pleine expansion puisque en trois ans nous avons donc vu la création de deux nouveaux incubateurs et que la communauté a crée plus d’une trentaines d’emplois en deux ans, dont un certains nombre occupés par des français. Cette dynamique inscrit dans un contexte ou l’Afrique comptera plus de 2 milliard de personnes d’ici 2050, et constitue le continent le plus jeune et ayant la plus forte croissance de classe moyenne au monde. Nous avons ici le même phénomène que celui observé en Asie il y a 3 décennies. Les opportunités économiques de demain se créé aujourd’hui en Afrique.

Plus d’infos sur la French Tech en Afrique du Sud sur Let’s Go France ,  un blog porté sur l’innovation, l’entrepreneuriat et les talents français.

Est-ce que l’obtention du label a été compliqué ? Quels atouts avez-vous mis en avant pour son obtention ?

L’obtention du label a pris 6 mois environ et s’est appuyé sur le poids de l’économie numérique de Cape Town (qui attire 25% des levées de fonds du continent et affiche très clairement son positionnement comme capitale Digitale de l’Afrique) et le nombre croissant d’entreprises internationales présente dans cet écosystème, comme c’est le cas de Amazon qui y emploie plus de 2,500 collaborateurs. En second lieu le dynamisme de la communauté locale d’entrepreneurs français, en particulier dans le secteur technologique, ainsi que la présence en Afrique du Sud de grands groupes technologique français comme Orange, Dassault Systeme, Gemalto ou Schneider Electric ont été déterminants.

Quelles sont les retombées d’un tel label sur le plan numérique pour une ville comme Le Cap? Plus généralement pour l’Afrique du Sud ?

Le label French Tech Hub a permis de structurer et accélérer la dynamique des entrepreneurs français, ce qui a aboutit en particulier a la naissance de plusieurs incubateurs. La visibilité du label a encourage les investisseurs a soutenir les efforts d’entreprises comme Methys ou Far Ventures, et contribue également en terme de visibilité pour le réseau des investisseurs et entreprises. Amaris par exemple, une entreprise technologique française, s’est récemment installé au Cap et prévoit d’y créer plus de trente emplois a court terme. Nous nous attendons a une très forte expansion de la présence française en général dans le secteur technologique, pour bénéficier des excellentes infrastructures ainsi que du système éducatif qui est de très hautes qualité dans l’ingénierie technologique et d’un marché ayant une maturité et une taille critique.

L’Afrique connaît une forte expansion du numérique à travers des projets novateurs, pouvez nous en citer quelques exemples concrets suivis par la French Tech Le Cap?

N’oublions pas qu’Elon Musk est Sud-Africain et que de nombreuses innovation mondiales majeure sont nées en Afrique du Sud (les SSL certificate avec Thawte, Amazon Web services EC2 qui a ete concu par des ingénieurs a Cape Town en 2006 ). Au travers de toute l’Afrique, de nombreuses success stories sont en train d’émerger de Mpesa au Kenya a Jumia en Afrique de l’Ouest ou Get Smarter en Afrique du Sud. Nous pensons que certaines des innovations majeures dans les prochaines décennies seront issues du continent Africain, ses entrepreneurs ayant une capacité a regler des probleme essentiels dans des secteurs comme la gestion des ressources critiques (eau, énergie), l’education, l’Africulture ou le commerce (l’internet a toujours ete et reste a dominante mobile), et ce avec des moyens limités.

Quel est le projet majeur du Hub?

Il s’agit d’un évènement co-organisé par la French Tech et Silicon Cape au Cap les 6 & 7 Novembre prochains, AfricArena. Cet événement majeur rassemblera le plus grand plateau de startups Africaine jamais réunis avec plus de 50 startups venues des 4 coins du continent, ainsi que des investisseurs venant de toute l’Afrique et d’Europe, et de grandes entreprises internationales jouant un rôle leader dans la transformation digitale de l’économie. Nous espérons que ces initiatives permettront de renforcer les liens entre écosystème de la réunion et le reste du continent Africain.

About StartupBRICS

Fondé au début de l'été 2013, StartupBRICS est le 1er blog en français 100% dédié à l’actualité Startup, Tech et Innovation des BRICS et des pays émergents, fondé en 2013. Qu’il s’agisse de mettre en avant les futurs pôles d’innovation qui percent en Russie ou en Afrique, de promouvoir les opportunités business dans le e-commerce en Chine ou en Indonésie ou encore de faire connaître les dernières success stories du web en Inde ou au Brésil, StartupBRICS vise à fournir aux décideurs économiques français et francophones actus, éclairages et analyses sur le potentiel numérique des futurs champions économiques de demain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *