#Hackathon au Brésil : Comment améliorer la santé des travailleurs industriels en 48 heures ?

La Fédération des Industries de l’Etat du Paraná, au Brésil, a accueilli dans la ville de Curitiba ce week-end du 24 au 26 mars un hackathon d’envergure, financé par le Service Social des Industries (SESI) et catalysant une fois de plus les talents et l’innovation au sein de la région. Notre Connector São Paulo et Lead StartupBRICS Brazil Charlotte Burrier y était à l’invitation du SESI et de l’écosystème de Curitiba pour être partenaire officiel du hackaton. Retour sur les évènements qui ont également à StartupBRICS de forger de nouveaux partenariats avec plusieurs incubateurs phares de Curitiba, plus d’informations prochainement !

L’inauguration

Nous sommes le vendredi 24 mai, il est dix-neuf heures. Les futurs membres des huit équipes du Hackathon, qui seront formées et composées chacune de membres de secteurs spécifiques et complémentaires (programmation, communication, santé, design), sont aux aguets. Les règles sont posées, les mentors sont à disposition. A la fin de cette inauguration, les futurs compétiteurs se sépareront pour une courte nuit avant de démarrer une journée de trente-six heures le lendemain matin.



Le hackathon

L’une des principales chaînes de télévision nationale, Globo, est sur les lieux pour réaliser un reportage. C’est le #hackathonsesi qui démarre. Le thème ? La santé des travailleurs industriels. L’objectif ? Développer une solution innovante et intelligente pour améliorer les conditions de santé, de sécurité et de bien-être au bénéfice des travailleurs de l’industrie. La récompense ? Un prix de dix mille reais (l’équivalent d’environ trois mille euros) pour l’équipe vainqueure, de cinq mille reais (mille cinq cent euros) pour l’équipe en deuxième position et de trois mille reais (neuf cent euros) pour l’équipe en troisième position – ainsi qu’une expérience riche et unique pour tous les participants.

A leur arrivée le samedi matin et lors d’une session de brainstorming et de réflexions de groupe, les équipes se forment.  L’évènement sera sans arrêt en musique et sera ponctué de nombreuses surprises afin de maintenir l’énergie des équipes au plus haut. Les équipes ont trois moments butoir importants : l’envoi d’une courte explication de leur solution, l’envoi d’une vidéo de pitch d’une minute et enfin, la présentation de leur prototype devant un jury sélectif le dimanche à quatorze heures.

          

Les projets

Le projet des Tech Ladies Pre(vi)ver, première équipe de Tech Ladies du Paraná à participer à un Hackathon. Il consiste en une application sous forme ludique de plateforme collaborative  invitant les travailleurs à enregistrer des informations au sujet de leur état de santé, afin de d​étecter de forme prédictive des risques à leur bien-être au quotidien.

Le projet HÍGIATECH utilise la technologie des sensors dans un objectif de prévention de mouvements dangereux au travail.

Le prototype de SIGTI prend la forme d’une application disponible sur Apple Watch, dont l’objectif est de surveiller l’utilisation des équipements de protection individuel et de transmettre en temps réel des instructions de sécurité aux travailleurs qui peuvent également utiliser l’application en cas d’accident ou d’urgence.

Le projet iNutri cherche, à travers une application web et mobile, à promouvoir et organiser un rythme et mode de vie sain pour les travailleurs industriels. L’application propose un suivi individuel et personnalisé dans les domaines de la nutrition et des activités physiques.

La solution de LSVision propose un système intégré de surveillance virtuelle sensorielle afin de vérifier en temps réel la bonne utilisation des équipements de sécurité par les travailleurs à tout moment de la journée et en tout lieu de travail.

La sixième équipe élabore via PGS  (Programa de Ganhos da Saude) une solution dont l’objectif est de réduire l’absentéisme médical des travailleurs via une plateforme de gaming. Le jeu permettrait d’informer, de stimuler et d’augmenter l’engagement des travailleurs afin d’optimiser leur santé au sein et en dehors de l’entreprise.

Le système de monitoring par caméras mis en place par PRESSAGIO se donne pour but de réduire les accidents de travail via la production de rapports en temps réel sur les mouvements et postures réalisés par les employés dans le cadre de leur mission de travail.

La banque de données en ligne de SIGMAMM permet de centraliser les informations de santé et de sécurité des travailleurs via une plateforme interactive analytique et ainsi d’augmenter leur productivité.

Les résultats

Le projet vainqueur de la compétition est celui de SIGTI

En deuxième position arrive l’équipe ayant élaboré la solution LVSVision

Le troisième prix revient au projet PRESSAGIO.

Partenaire officiel du Hackathon, StartupBRICS s’est engagé, lors des différentes rencontres permises grâce à la collaboration du Centre International d’Innovation (C2i) de la FIEP, à créer des ponts entre son réseau et les acteurs de l’innovation locaux, ainsi qu’entre les écosystèmes des nombreux autres pays émergents et la région du Paraná, l’une des régions les plus attractives du Brésil dans ce secteur de l’innovation !

About Charlotte Burrier

Entreprenariat social, innovation, leadership – trois mots, une ambition. En dernière année de Master en International Management à la Fundação Getúlio Vargas de São Paulo, Charlotte a étudié les quatre précédentes années à Sciences Po Paris, au sein du programme Europe-Afrique pour sa licence, puis en première année d’Economics and Business. Co-fondatrice de l’association Loi 1901 Stagiaires Sans Frontières à Sciences Po en 2012, association qui propose des stages fondés sur des partenariats entre entreprises privées et organisations caritatives, Charlotte a ensuite travaillé pour l’Institution de Microfinance SIZA Capital SA à Johannesbourg, Afrique du Sud. Devenue membre du Conseil d’Administration de l’Institution à 20 ans, elle retourne ensuite à Paris pour entamer son Master en double-diplôme et travaille en parallèle avec Sunna Design sur un projet de lancement d’électrification solaire rurale en Afrique de l’Ouest. C’est lors de cette première année de Master qu’autour de discussions passionnées sur l’entreprenariat social et l’Afrique, Charlotte rencontre Perrine, puis, grâce à elle, le fondateur de StartupBRICS Samir. Enthousiasmée par l’équipe et séduite par le dynamisme de StartupBRICS, c’est ainsi que Charlotte se lance dans l’aventure StartupBRICS et s’engage pour défricher l’Amazonie des startups tech brésiliennes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *