MEST-Ghana-Student-Innovation-Startup-Africa-TECHAfrique

Au Ghana, l’incubateur MEST lance le premier Erasmus des Tech startups africaines

A Accra, la fièvre entrepreneuriale ne faiblit pas dans les locaux de MEST, un incubateur technologique qui est tout à la fois une école de code et d’entrepreneuriat. Ici, on est formé à créer des start-up tout au long de l’année et depuis plusieurs semaines les étudiants ghanéens travaillent d’arrache-pied à peaufiner leurs projets d’applications mobiles ou de nouvelles technologies e-commerce.

A relire : #AfricaTech : De Lagos à Abuja, les startups esquissent le visage d’un autre Nigeria

Inlassablement, ils s’entraînent à pitcher comme des Steve Jobs en herbe à l’approche de leur évaluation annuelle. Venus du monde entier, un jury composé d’investisseurs internationaux viendra bientôt à la rencontre des étudiants de MEST pour évaluer les idées et surtout pour investir dans les projets les plus « bankables ».

suba-mest-meltwater-entrepreneurial-school-of-technology-accra-ghana-techafrique-startupbrics-innovation-tech-startup-africa-innovative-business-models

Les équipes ghanéennes devront démontrer durant leur présentation la pertinence de leur « business model » et surtout prouver une capacité d’exécution irréprochable dans le développement, le lancement, et la commercialisation de leurs produits. Ainsi qu’un réel potentiel en termes d’expansion à l’international. Car à MEST, si les start-up sont africaines, les solutions développées doivent rencontrer le succès non seulement en Afrique mais également partout dans le monde. Le fruit de deux années d’une formation intensive au format unique en Afrique.

Lire aussi : #Fintech : L’innovation bancaire, nouvel espace de conquête des startups africaines

Une nouvelle vision panafricaine

Cet état d’esprit « go to market » qui conjugue rapidité d’exécution, audace et prises de risques, l’incubateur ghanéen se dit aujourd’hui prêt à le faire rayonner sur l’ensemble des écosystèmes technologiques africains, en devenant à compter de l’été 2015 le premier incubateur du continent à ouvrir grand ses portes à l’encontre de deux nations africaines : le Kenya et le Nigeria. Auparavant, seuls les étudiants ghanéens étaient admis. Dès la rentrée de septembre, les premières promotions mixtes composées d’étudiants kényans et nigérians seront officiellement accueillies à MEST pour étudier et créer des start-up aux côtés de leurs camarades ghanéens. L’Afrique du Sud devrait suivre en 2016.

Lisez notre article original dans son intégralité sur le site de notre partenaire en Afrique, Le Monde.

 

About Samir Abdelkrim

Entrepreneur, consultant en innovation et blogueur terrain, Samir Abdelkrim est également le fondateur de StartupBRICS.com, le premier média francophone spécialisé sur l’innovation dans les pays émergents. Samir Abdelkrim passe 8 mois par an à explorer les écosystèmes entrepreneuriaux en Afrique (dont il a déjà parcouru presque 20 pays), pour rencontrer les meilleures startups du continent. Il connecte les entrepreneurs les plus prometteurs avec des investisseurs et des grands groupes, ou bien leur faire gagner de la visibilité dans les grands titres nationaux comme le Huffington Post, Les Echos ou Le Monde où il est chroniqueur Tech spécialisé sur les startups africaines. Du Sénégal au Botswana en passant par la Tunisie, la Côte d’Ivoire, Madagascar ou le Kenya, Samir Abdelkrim a déjà rencontré une centaine de startups dans le cadre de son projet #TECHAfrique, une expérience terrain et une aventure humaine à la rencontre de ceux qui font battre le pouls de l’Afrique 2.0, expérience dont il tirera un livre en préparation, Startup Lions. Samir est régulièrement invité comme Speaker dans des conférences sur l'innovation qui se tiennent en Europe, aux Etats Unis, en Afrique ou au Moyen Orient comme le festival international South By SouthWest, à Austin, Aspen Institute, le Global Entrepreneurship Summit, le New York Forum Africa, Banque du Liban Accelerate à Beyrouth et plus récemment au siège des Nations Unies.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *