startupbus_africa_2013_startups_afrique_innovation

[Interview] StartupBus Africa : doper l’innovation en Afrique en 5 jours (et en bus)

Et si l’Afrique était en train de devenir la nouvelle frontière de l’économie digitale ? Pourra t’on parler un jour de l’Afrique comme d’un futur Eldorado pour les Startups ? StartupBRICS inaugure en novembre une série d’interviews autour de projets et d’initiatives qui boostent l’essor de l’entrepreneuriat et des startups innovantes sur le continent africain.

Cette semaine, gros plan sur le StartupBus Africa avec Christopher Pruijsen, cofondateur et co-organisateur du premier StartupBus Africa, et qui depuis Londres a accepté de répondre à l’invitation de StartupBRICS.

Hello Christopher ! Le StartupBus débarque en Afrique pour la première fois depuis le lancement du concept en 2009. Peux tu nous en dire en quoi consiste cette première édition africaine ?

Christopher PruijsenEn effet, l’expérience StartupBus se déroule pour la première fois en Afrique cette année. Le StartupBus s’est tenue dans plusieurs endroits du monde notamment en Europe et aux Etats-Unis mais jamais sur le continent africain. Or nous pensons qu’il s’agit d’une des régions du monde les plus prometteuse en matière d’entrepreneuriat et de nouvelles technologies avec des potentialités immenses dans le mobile, l’énergie et la santé. Concrètement, nous allons réunir 30 participants (15 africains et 15 internationaux) – les « Buspreneurs » – qui possèdent tous un background technique ou business significatif. La répartition des profils est la suivante : 50% développeurs, 25% designers et 25% business. Le bus partira de Harare au Zimbabwe et rejoindra Le Cap 5 jours plus tard en passant par Johannesburg et Bloemfontein. Grâce à l’implication de nos partenaires et relais locaux (des incubateurs comme African Internet Accelerator, eKasi entrepreneurs, Hypercube, le Branson Center of Entrepreneurship et bien d’autres), ce bus va permettre de renforcer les liens entre la communauté Tech africaine et l’international.

Quels sont les objectifs à atteindre pour les « Buspreneurs » qui participent à l’aventure ?

Il s’agit tout d’abord de connecter les participants africains avec des profils internationaux et de les faire travailler ensemble sur des projets de création de startups, de les aider à inventer de nouveaux business models pouvant apporter des solutions aux problèmes de l’Afrique. Des mentors expérimentés seront à bord pour aider les Buspreneurs à former des équipes et à dénicher de nouvelles idées entrepreneuriales. Par la suite, tous les Buspreneurs auront l’opportunité de pitcher leur projet devant le fondateur de Virgin, Richard Bronson, qui suivra notre aventure via Google Hangout. Enfin, le meilleur projet de startup aura l’honneur de représenter l’Afrique du Sud lors de la compétition de startups « Get in The Ring », qui est organisée dans le cadre de la Global Entrepreneurship Week. J’ajoute que cette expérience aidera dans l’autre sens les Buspreneurs internationaux à mieux comprendre les opportunités en Afrique en matière d’innovation.

Qu’en est il de la campagne de Crowdfunding que vous avez lancé sur Indigogo pour financer le StartupBus Africa ?

En plus de l’aide logistique et matérielle fournie par nos sponsors, nous avons lancé une campagne de financement participative pour aider financièrement les participants africains à voyager et à participer à cette expérience. Nous avons à ce jour levé un peu plus de 5 600 euros sur un objectif initial de 10,000 euros. Ce qui est déjà pas mal mais nous pouvons faire mieux et il reste encore quelques jours pour continuer à nous aider ! 😉

Pourquoi les startupeurs et professionnels du web français devraient soutenir Startupbus Africa ?

Nous avons un Buspreneurs français qui participera à l’édition 2013 et nous souhaitons attirer davantage de participants francophones l’année prochaine. Pour 2014, nous sommes déjà en train de réfléchir à l’organisation d’un StartupBus qui couvrirait des pays francophones d’Afrique de l’Ouest comme le Sénégal.

Peux tu nous dire quelques mots sur le réseau Kairos Society que tu représentes et qui co-organise le StartupBus Africa ?

Kairos Society est un réseau d’excellence qui regroupe les entrepreneurs de moins de 25 ans les plus brillants, partout dans le monde. Nous sommes présents dans 54 pays et nous cherchons à résoudre les problèmes du monde contemporain par l’innovation et les nouvelles technologies. Sont concernés les problèmes urbains, la santé, l’énergie, l’environnement, etc. Chaque année, plusieurs dizaines de startups sont identifiées à l’international (dans les campus et universités) et les meilleures seront accompagnées et mis en avant par Kairos, qui dispose d’excellents relais, en particulier aux Etats-Unis. Nous sommes encore peu présent en France – nous disposons d’un chapter à Paris – mais nous espérons étendre notre activité bientôt.
Plus d’informations sur l’initiative StartupBus au niveau mondial

About Samir Abdelkrim

Entrepreneur, consultant en innovation et blogueur terrain, Samir Abdelkrim est également le fondateur de StartupBRICS.com, le premier média francophone spécialisé sur l’innovation dans les pays émergents. Samir Abdelkrim passe 8 mois par an à explorer les écosystèmes entrepreneuriaux en Afrique (dont il a déjà parcouru presque 20 pays), pour rencontrer les meilleures startups du continent. Il connecte les entrepreneurs les plus prometteurs avec des investisseurs et des grands groupes, ou bien leur faire gagner de la visibilité dans les grands titres nationaux comme le Huffington Post, Les Echos ou Le Monde où il est chroniqueur Tech spécialisé sur les startups africaines. Du Sénégal au Botswana en passant par la Tunisie, la Côte d’Ivoire, Madagascar ou le Kenya, Samir Abdelkrim a déjà rencontré une centaine de startups dans le cadre de son projet #TECHAfrique, une expérience terrain et une aventure humaine à la rencontre de ceux qui font battre le pouls de l’Afrique 2.0, expérience dont il tirera un livre en préparation, Startup Lions. Samir est régulièrement invité comme Speaker dans des conférences sur l'innovation qui se tiennent en Europe, aux Etats Unis, en Afrique ou au Moyen Orient comme le festival international South By SouthWest, à Austin, Aspen Institute, le Global Entrepreneurship Summit, le New York Forum Africa, Banque du Liban Accelerate à Beyrouth et plus récemment au siège des Nations Unies.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *