Le Challenge App Afrique annonce les finalistes de sa compétition !

Pour sa cinquième édition, le “RFI – France 24 Challenge App Afrique” mobilisait les jeunes entrepreneurs du continent lors d’une compétition d’innovations numériques au service de la lutte contre les épidémies. Après un appel à candidature qui a dénombré 1 000 projets issus de 43 pays, les membres du jury ont sélectionné vendredi 8 janvier, les dix finalistes du challenge. Ces derniers pourront chacun bénéficier d’un accompagnement personnalisé au sein d’un incubateur de leur pays d’origine. Le lauréat verra financer le développement de son projet.

Les innovations choisies incluent des applications de suivi médical, des carnets de santé numériques ou encore des robots désinfectants. Retrouvez ci-dessous les noms et innovations des 10 finalistes :

  • Djalila Rahali pour « Coronaphobia Psytest » (Algérie) : questionnaire permettant d’aider les professionnels de la santé mentale à étayer leur diagnostic et mesurer l’impact psychologique du confinement.
  • Diawara Amara pour « Afriqcare » (Guinée) : plateforme destinée aux professionnels de santé maliens et guinéens, permettant une gestion des consultations et la prise de rendez-vous en ligne, avec la possibilité d’avoir accès à un livre de santé et un carnet de vaccination électronique.
  • Véna Arielle Ahouansou pour « Kea Medicals » (Bénin) : système d’information hospitalier donnant accès à la classification internationale des maladies et permettant aux autorités de santé publique de suivre en temps réel les indicateurs épidémiologiques.
  • Joseph-Olivier Biley pour « Tork » (Côte d’Ivoire) : robot terrestre, fabriqué à partir de pièces recyclées, qui permet la désinfection des rues et la sensibilisation des populations en diffusant des messages en langues locales.
  • Sy Adama Traore pour « DiagnoseMe » (Burkina Faso) : plateforme en ligne de surveillance en temps réel des épidémies, disponible en français et en langues locales, destinée à la population afin d’évaluer les symptômes et d’orienter l’utiliateur vers la bonne prise en charge médicale.
  • Fatoumata Bocoum pour « Denko Kunafoni » (Mali) : plateforme dédiée aux femmes enceintes analphabètes ou ayant du mal à se rendre au sein de structures médicales.
  • Corinne Maurice Ouattara pour « Pass Santé Mousso » (Côte d’Ivoire) : carte connectée associée à une plateforme en ligne qui héberge toutes les informations médicales de son propriétaire afin que celles-ci soient mises à disposition des médecins en cas d’urgence.
  • Arnold Wogbo pour « AnemiApp » (République Démocratique du Congo) : application de sensibilisation à la drépanocytose (prévention et traitement).
  • Yvon Koudam pour « Kondjigbale » (Togo) : carnet de santé numérique accessible via Internet ou SMS dans les zones hors-connexion.
  • Louis Marie Petit Ekani pour « SOS Santé » (Cameroun) : solution mobile permettant aux populations de s’informer et d’effectuer des auto-diagnostiques assistés par des médecins spécialistes sur divers épidémies, facilitant ainsi la prise en charge des patients.
Pass Santé Mousso

À travers ce concours, RFI et France 24 souhaitent encourager et soutenir l’innovation, en stimulant et accompagnant les jeunes entreprises et développeurs africains. Huawei, ENGIE AFRICA, Digital Africa, Société Générale, Africa Global Recycling, Next Einstein Forum, ainsi que des incubateurs africains d’entreprises innovantes sont associés à l’opération.

Le Robot désinfectant Tork de Jool Africa

About Julie Lanckriet

Julie Lanckriet-Goerig est auteur, journaliste Afrique sur les questions économiques et d’innovation et Directrice des Opérations au sein de StartupBRICS, EMERGING Valley et EMERGING Mediterranean. Forte de plus de treize ans d’expérience sur le Continent africain, Julie a travaillé pour diverses institutions telles que le ministère français des Affaires étrangères et l’Union européenne. Elle débute son parcours professionnel à Paris, en charge de l’animation du Laboratoire d’innovation du Ministère de la Défense avant de partir au Nigéria comme Chargée de mission Tech pour l’Ambassade de France à Abuja. Ayant développé un solide réseau au sein de l’écosystème numérique local, elle rejoint StartupBRICS depuis Lagos, pour piloter la ligne éditoriale et mener les missions de terrain. Aujourd'hui basée à Casablanca au Maroc, Julie travaille aux côtés de Samir Abdelkrim, Fondateur de StartupBRICS, sur l’ensemble des projets du groupe avec pour objectif de contribuer à la visibilité de la Tech africaine, accompagner ses entrepreneurs et renforcer leur impact social.