Alibaba_com_chine_startupbrics

[e-commerce] Alibaba met un pied dans la Silicon Valley

Alibaba vient confirmer sa soif de conquérir le marché américain à moyen et long terme en inaugurant pour la première fois une antenne dans la Silicon Valley de San Francisco. En s’installant dans le temple de l’innovation mondiale, l’entreprise chinoise franchit en effet un pas supplémentaire dans sa stratégie d’internationalisation.

Ce positionnement accompagne logiquement les récents investissements effectués par le géant du e-commerce chinois sur le marché américain de l’internet et des nouvelles technologies. L’entreprise de l’Empire du Milieu a d’abord injecté près de 170 millions d’US$ dans le capital du site de vente d’articles de sport en ligne Fanatics en février 2012, avant de s’illustrer quelques mois plus tard par l’acquisition du moteur de recherche pour applications Quiexy pour 50 millions d’US$. Alibaba a continué de faire parler de lui avec le rachat du site de e-commerce ShopRunner –  concurrent direct d’Amazon – pour la bagatelle de 206 millions d’US$ il y a quelques semaines.

Une stratégie d’acquisition destinée à faciliter l’entrée de cette entreprise qui domine le marché chinois du e-commerce mais dont les activités sont encore très peu développées Etats-Unis. Avec sa filiale Taobao, Alibaba compte parmi les acteurs du e-commerce les plus importants pour l’ensemble de la région Asie.

La nouvelle équipe mise sur pied par Alibaba sur le sol américain sera chargé notamment d’identifier les technologies émergentes dans le commerce en ligne.

Alibaba, dont la valeur boursière serait valorisé aux alentours de 100 milliards d’US$, pourrait faire son entrée à la bourse de New York dans un futur proche.

About Samir Abdelkrim

Entrepreneur, consultant en innovation et blogueur terrain, Samir Abdelkrim est également le fondateur de StartupBRICS.com, le premier média francophone spécialisé sur l’innovation dans les pays émergents. Samir Abdelkrim passe 8 mois par an à explorer les écosystèmes entrepreneuriaux en Afrique (dont il a déjà parcouru presque 20 pays), pour rencontrer les meilleures startups du continent. Il connecte les entrepreneurs les plus prometteurs avec des investisseurs et des grands groupes, ou bien leur faire gagner de la visibilité dans les grands titres nationaux comme le Huffington Post, Les Echos ou Le Monde où il est chroniqueur Tech spécialisé sur les startups africaines. Du Sénégal au Botswana en passant par la Tunisie, la Côte d’Ivoire, Madagascar ou le Kenya, Samir Abdelkrim a déjà rencontré une centaine de startups dans le cadre de son projet #TECHAfrique, une expérience terrain et une aventure humaine à la rencontre de ceux qui font battre le pouls de l’Afrique 2.0, expérience dont il tirera un livre en préparation, Startup Lions. Samir est régulièrement invité comme Speaker dans des conférences sur l'innovation qui se tiennent en Europe, aux Etats Unis, en Afrique ou au Moyen Orient comme le festival international South By SouthWest, à Austin, Aspen Institute, le Global Entrepreneurship Summit, le New York Forum Africa, Banque du Liban Accelerate à Beyrouth et plus récemment au siège des Nations Unies.

2 comments

  1. Cela fait un bail qu’Alibaba a des bureaux dans la Silicon Valley, à Santa Clara pour être précis, pas loin des bureaux de Symantec si mes souvenirs sont exacts. J’avais cherché à les contacter pour un client, et j’avais eu bien du mal à les trouver… Une vingtaine de personnes, à vue de nez, en mai 2013.

    • Bonsoir Phil et merci pour ton commentaire (désolé je réponds un peu tard, je viens d’installer Disqus sur mon blog, petit souci de synchro ;)) Effectivement, le fait qu’Alibaba communique soudainement sur leur « arrivée » dans la Silicon Valley alors qu’il était visiblement déjà présent depuis un long moment est peut être révélateur d’une volonté assumée de vouloir jouer dans la cour des grands – et de le dire (Vs profil bas période antérieure)… Autre symbole de l’attrait de la Valley sur les émergents, le russe Mail.ru vient lui aussi d’annoncer en fanfare son arrivée en Californie pour réussir son internationalisation avec sa startup My.com… http://startupbrics.com/russie-mail-ru-my-com-silicon-valley-etats-unis/

      Au plaisir de poursuivre cette discussion Phil, je serais à Paris la semaine prochaine 🙂 / samir@startupbrics.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *