San_Francisco-SF_From_Marin_Highlands3

Asie : L’accélérateur HaxAsia arrive dans la Silicon Valley pour propulser les startups asiatiques du Hardware

Pour répondre à la montée du recours aux campagnes de crowdfunding par des startups spécialisées dans le hardware, le programme d’accélération HaxAsia a été lancé à Singapour pour les aider à se focaliser sur les marchés asiatiques. Les échecs récurrents de ces startups à pitcher leurs idées, leur absence de réseau de distribution et leur sous-estimation des coûts et risques manufacturiers entraînent souvent des déceptions lors des levées de fonds, constate Slava Solonistyn, Manager associé d’HaxAsia interrogé par The Next Web.

Déjà parrainé et soutenu par IncuVestDI-GroupRuvento Ventures et SpinUp Partners, l’accélérateur asiatique qui a vu naître l’Oculus Rift ou Pebble Watch, entre autres, a conclu le 3 avril dernier une collaboration avec le programme de coopération entre accélérateurs et incubateurs issus de la Silicon Valley, BoostrapsLabs.

Le programme d’accélération de six mois proposé par HaxAsia n’exige pas d’échéances précises pour la mise en application d’un produit développé lors de ce programme : cependant les dix équipes sélectionnées doivent être capables de fabriquer un prototype (gadget intelligent, vestimentaire, drones, matériel connecté, etc.) après deux mois. Cette phase de développement est effectuée en coworking sous le mentorat d’HaxAsia au sein des laboratoires IDA du gouvernement singapourien. Arrive ensuite la préparation de la campagne de financement incluant la création de vidéos et des simulations.

Le partenariat a pour but de créer des compagnies globalisées.

Une fois le programme terminé, les startups sortant du lot sont envoyées dans la Silicon Valley pour intégrer un programme partenaire accueilli par BootstrapLabs qui organisera leur campagne de crowdfunding ainsi que leur rencontre avec les médias et les investisseurs devant lesquels les startupers devront présenter leur dossier de lancement. Les startups peuvent exécuter leur campagne de crowdfunding via n’importe quelle plateforme mais HaxAsia recommande Indiegogo car « c’est plus ouvert aux startups internationales », selon S. Solonitsyn.

Si l’objectif de levée de fonds (estimé à 500 000$) est atteint par les startupers, ils devront s’installer en Chine pour travailler avec un fabriquant partenaire et ainsi livrer les premiers lots d’appareils. Pour les lauréats qui choisiraient de baser leurs activités à Singapour, HaxAsia propose également de fournir près de 500 000$ de fonds. Alternativement, grâce au lien tissé avec BootstrapLabs, des startups inscrites au programme HaxAsia peuvent être aussi choisies pour rejoindre le programme d’accélérateur de BootstrapsLabs sur un an.

L’Asie est une aire privilégiée en termes de hardware et d’outils Internet conçus pour le business. La raison ? Une forte croissance des marchés de consommation, en particulier en Chine et dans les pays émergents comme en Indonésie (pratiquement 250 millions d’habitants). Ce facteur déterminant participe au nouvel élan d’incitation envers ces startups prometteuses de mettre leurs produits sur le marché, « C’est le moment idéal pour les investissements en capital-risque » selon S. Solonistyn.

Le continent asiatique accueille déjà l’un des plus gros programmes d’accélération au monde avec Haxlr8r à Shenzhen en Chine. 

About Olivier Garin

Curieux et ouvert sur l’international, Olivier est issu d’une formation de journaliste. Il voue ainsi une grande passion à l’information au sens élargi du terme et s’intéresse de près aux pays émergents. Sa récente expérience au sein de Digital Business News, la Web TV des entrepreneurs de la French Tech, a réveillé son attrait pour les secteurs de la high-tech, de l’économie et de l’entrepreneuriat digital à travers le monde. Il a rejoint StartupBRICS où il est aujourd’hui Rédacteur Pays Emergents.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *