Mark Zuckerberg en visite au CcHub en 2016 Crédits : CcHub

#Veille : L’Actu Tech en Afrique de la semaine avec StartupBRICS

Édition #1 du 21 septembre – StartupBRICS

À la Une : Facebook annonce l’ouverture d’un nouveau bureau africain à Lagos

Le CEO de Facebook en visite au CcHub de Lagos. Crédits : CcHub.

Poursuivant sa politique de développement sur le continent Africain, le géant des réseaux sociaux a récemment annoncé l’ouverture d’un bureau dans la capitale économique nigériane, Lagos, qui vient s’ajouter à sa première implantation à Johannesburg (2015). Facebook compte déjà plus de 24 millions « d’amis » au Nigéria, une base conséquente qu’il compte bien développer avec l’ouverture de ce bureau qui comptera, en plus des services traditionnels et pour la première fois en Afrique, une équipe d’ingénieurs. En charge de la région Sub-saharienne, le nouveau hub devrait être opérationnel dès 2021.

Nouveau service de MasterCard à destination de la FinTech africaine

Mastercard a lancé le 23 septembre dernier un nouveau programme baptisé “FinTech Express” (MEA), qui vise à fournir des solutions sur mesure aux entreprises de la fintech en Afrique et au Moyen-Orient. Ce service est disponible pour les fintech déjà établies et qui aimeraient disposer d’une licence directe avec MasterCard, ainsi que pour les startups qui souhaiteraient créer de nouvelles solutions financières avec des partenaires de la firme américaine. L’objectif est de faciliter l’entrée sur le marché des jeunes pousses, stimuler leur croissance et investir dans le futur des services financiers.

Une jeune ivoirienne remporte l’Africa Prize de la Royal Academy of Engineering Innovation

Charlette N’Guessan . Crédit: James Oatway, Royal Academy of Engineering

Le prix britannique de la Royal Academy of Engineering Innovation a été remis cette année à une entrepreneuse ivoirienne de 26 ans, Charlette N’Guessan. Sa société, BACE basée au Ghana, est à l’origine d’un logiciel de reconnaissance faciale qui vérifie les identités à distance et en temps réel. Ce dernier a été spécifiquement conçu pour reconnaitre des visages de Noirs Africains. Une initiative cruciale quand on sait que selon une étude américaine, les systèmes connus de reconnaissance faciale se trompent sur l’identité d’utilisateurs noirs entre 5 et 10 fois plus que sur celle d’un utilisateur blanc.

Gebeya s’engage dans un programme à 500 000 $ pour former des femmes aux métiers de l’informatique

L’équipe de Gebeya

En partenariat avec l’International Finance Corporation (membre de la Banque Mondiale), la société panafricaine Gebeya s’est engagée à mettre en place le programme Digital Gender Ethiopia, qui vise à réduire les inégalités entre les sexes dans les domaines de la tech et de l’innovation en Éthiopie. Le programme permettra de former 250 femmes au métier d’ingénieur informatique et de financer les projets de 20 entrepreneuses. Ces dernières recevront des conseils techniques et stratégiques sur le développement de leurs entreprises de la part de Gebeya et de l’IFC.  Le montant de cet ensemble de services s’élève à 500 000 $.

Levées de fonds

  • Okhi, une startup kenyane qui propose un service de vérification d’adresses, a reçu 1,78 M $ de la part de Angel Investment Network le 23 septembre dernier. Elle a pour objectif de résoudre le problème d’adressage physique au Kenya comme dans d’autres pays. Un service destiné à faciliter à la fois la logistique des commerçants, la précision des services d’urgence et l’accès au crédit des utilisateurs.
  • Max.ng, une startup Nigériane qui propose des services de transport privé, a rassemblé un capital de 1M$ à la suite de la titrisation de ses locations de véhicules. Cette première série d’obligations est déjà entièrement souscrite. À terme, cela lui devrait rapporter 22M$. C’est la première titrisation de véhicules de la région.
  • Mdundo.com, une startup kenyane qui propose de la musique en streaming à près de 5 millions d’abonnés de 15 pays d’Afrique Sub-saharienne, a levé 6.4 M$ lors d’une phase de Série A le 4 septembre. Elle était menée par Silver Lake, General Insurance, Corporation of Inida et deux autres investisseurs. La startup a levé les fonds lors d’une IPO qui a été sursouscrite de 111%.

About Julie Lanckriet