afrostream-StartupBRICS-Afrique-innovation-tonje-bakang

Startup : Focus sur AfroStream, le « Netflix Afro » qui cible l’Afrique et sa diaspora

StartupBRICS vous parlait déjà en mars dernier d’AfroStream, la startup qui se présente comme étant la variante Afro de NetFlix, le service américain de vidéo à la demande par abonnement qui vient de se déployer en France à grands renforts de communication. Si Netflix entend révolutionner le paysage audiovisuel Français (l’américain entend conquérir 10% des foyers français) avec une offre généraliste, AfroStream se spécialise sur une proposition de valeur bien spécifique : la diffusion illimitée de films et de séries africaines, afro-américaines et afro-caraïbéennes. Une idée simple qui pourrait séduire une large audience en Afrique mais aussi et surtout en Europe et dans le Monde, auprès des diasporas d’origine africaine notamment. AfroStream, première plateforme intégrée pour le développement, la production, la distribution et la diffusion de la créativité afro ? Tonje Bakang, CEO de la startup parisienne, répond aux questions de StartupBRICS.

StartupBRICS : Hello Tonje ! Peux tu nous rappeler ton parcours et nous parler de ta startup AfroStream ? Quelle solution proposez vous ?

Tonje Bakag / AfroStream : Cela fait plus de 15 ans que je consacre ma carrière à monde du divertissement. En 2005, j’ai été celui qui à introduit le Stand up en France à travers la production du spectacle Comic Street Show au Réservoir Club puis au théatre le Splendid. Ce rendez-vous des nouveaux talents de l’humour français fut le premier concept à réunir sur la même scène Thomas Ngijol, Fabrice Éboué, Claudia Tagbo, Amelle Chabi, Noom Diawara, Matthieu Madénian, Frédéric Chau et le Comte de Bouderbala.

Mon but était de faire la promotion des talents issus de la diversité comme cela se faisait déja aux Etats-Unis. Quelques mois après notre lancement, le concept et les comédiens ont été récupéré par Jamel Debouze qui a renommé mon concept Comic Street Sow en Jamel Comedy Club. Ce premier échec fut une expérience déterminante pour la suite de ma carrière. Suite à cela j’ai travaillé en collaboration avec France 2 sur la création d’une série innovante qui n’a finalement pas vu le jour puis j’ai produit la pièce de théatre Couscous aux Lardons, sur la thématique du couple mixte et j’ai dirigé pendant 3 ans le théâtre Montorgueil à Paris

Aujourd’hui je suis l’un des co-fondateurs – aux côtés de Ludovic Bostral – et le CEO d’Afrostream. Afrostream est le service de video à la demande par abonnement qui donne à des millions de fans un accès illimité aux films et séries africaines, afro-américaines, afro-caraïbeenes. Avec Afrostream, nous proposons une plate-forme unique pour donner accès aux oeuvres audiovisuelles afro, partout et n’importe quand, avec des vidéo à la demande sous-titrées (multilingues et dialectes), une offre multi-support (ordinateur, tablette, smartphone) ainsi qu’un abonnement mensuel sans engagement à moins de 6 euros.

Afrostream-tonje-bakang-fleur-pellerin-french-tech-StartupBRICS

Comment t’es venue l’idée de lancer ta startup AfroStream ?

L’idée de créer Afrostream est venue comme une évidence. J’ai grandi en France où il y a une très faible représentation des noirs dans les médias traditionnels. Durant mon adolescence j’ai vécu la frustration ne pas pouvoir m’identifier comme mes camardes aux héros de nos séries préférées. J’ai très vite réalisé que ce sentiment d’être oublié par les médias était partagé par les membres de ma famille ainsi que par la majorité des mes amis noirs qu’il soient en Europe ou en Afrique.

Lors de mon premier voyage aux États-Unis, j’ai découvert l’étendu de la productions afro-américaine : des séries et des films qui sont de véritables succès là-bas mais qui, pour la plupart, n’ont jamais été diffusé en Europe ou en Afrique. J’ai ensuite découvert l’impressionnante production de films du Nigeria avec Nollywood, du Ghana et de l’Afrique du Sud. Ces films regorgeaient d’histoires passionnantes mettant en scène des personnages noirs auxquels je pouvais enfin m’identifier. Grâce à ces programmes, j’ai pris conscience que moi aussi j’avais le droit de rêver d’être avocat, entrepreneur ou même Super Héros.

Ces personnages ont nourri ma confiance en moi et ont renforcé ma fierté envers mes racines. J’ai été changé par ces histoires et je sais qu’elles peuvent aussi changer la vie de ceux qui partagent ce problème d’identification : 4 millions de noirs en France. 10 millions d’afro-européens, 20 millions de fans de culture afro-américaine en Europe et 350 millions d’africains.

Retrouvez StartupBRICS sur le terrain en Afrique – +10 pays visités en 7 mois – avec le projet TECHAfrique, à la rencontre des acteurs de l’Afrique 2.0

afrostream-Startups-BRICS-Africa-innovation

Le marché des contenus afros explose avec des plateformes comme iROKOtv au Nigeria, comment vous différenciez vous ?

Nous avons une approche internationale en ce qui concerne la provenance des contenus Afro : Etats unis, Afrique, Europe. Nous nous adressons à un public qui est principalement francophone non Anglophone grace à la mise en place de sous-titres et en ce sens nous avons trouvé un positionnement clair par rapport à d’autres offres de service que l’on peut trouver au Nigeria. Visitez notre plateforme et pré-inscrivez vous pour avoir un mois d’essai gratuit !

Startup-BRICS-Afrostream-Startup-Afrique

Avec AfroStream êtes vous à la recherche de partenariats en Afrique et si oui lesquels ? Quels sont vos besoins ?

Nous sommes évidement toujours à la recherche de partenariats qui nous aideraient à apporter la meilleure qualité de service aux africains.
Nous sommes déja en discussion avec les opérateurs téléphoniques. Nous souhaitons renforcer nos relations avec les producteurs et les réalisateurs locaux. Aujourd’hui avec la démocratisation de la vidéo à la demande par abonnement, le marché évolue et les studios et les ayants droits nous font confiance pour les aider à cibler le bon public. Aujourd’hui nous rencontrons des investisseurs pour augmentent notre capacité à acheter et produire du contenu qui plaira à nos abonnés. Nous voulons aussi les budgets nécessaires pour toucher notre cible à travers des campagne marketing et leur faire découvrir Afrostream. Nous sommes en contact avec les fonds d’investissements européens et americans. J’aimerai aussi entrer être mis en relation avec des investisseurs africains d’envergure.

L’Afrique numérique se réveille. Conseilles tu à des startups françaises ou à des acteurs de l’écosystème comme TheFamily (qui est partenaire d’Afrostream) de miser sur l’Afrique ?

Certains pays africains connaissent une croissance et un développement qui créent des opportunités nouvelles. Les entrepreneurs français qui travaillerons sur un pied d’égalité avec les entrepreneurs africains auront de plus grandes chances de réussite. Le marché francophone en Afrique n’est plus le pré carré ou le domaine réservé de la France : Sénégal, Côte d’Ivoire… Les investissements étrangers affluent ! Il faut donc se positionner dès aujourd’hui pour espérer compter dans l’Afrique de demain !

tonje-bakang-afrostream-netflix-startup-brics-africa

About Samir Abdelkrim

Entrepreneur, consultant en innovation et blogueur terrain, Samir Abdelkrim est également le fondateur de StartupBRICS.com, le premier média francophone spécialisé sur l’innovation dans les pays émergents. Samir Abdelkrim passe 8 mois par an à explorer les écosystèmes entrepreneuriaux en Afrique (dont il a déjà parcouru presque 20 pays), pour rencontrer les meilleures startups du continent. Il connecte les entrepreneurs les plus prometteurs avec des investisseurs et des grands groupes, ou bien leur faire gagner de la visibilité dans les grands titres nationaux comme le Huffington Post, Les Echos ou Le Monde où il est chroniqueur Tech spécialisé sur les startups africaines. Du Sénégal au Botswana en passant par la Tunisie, la Côte d’Ivoire, Madagascar ou le Kenya, Samir Abdelkrim a déjà rencontré une centaine de startups dans le cadre de son projet #TECHAfrique, une expérience terrain et une aventure humaine à la rencontre de ceux qui font battre le pouls de l’Afrique 2.0, expérience dont il tirera un livre en préparation, Startup Lions. Samir est régulièrement invité comme Speaker dans des conférences sur l'innovation qui se tiennent en Europe, aux Etats Unis, en Afrique ou au Moyen Orient comme le festival international South By SouthWest, à Austin, Aspen Institute, le Global Entrepreneurship Summit, le New York Forum Africa, Banque du Liban Accelerate à Beyrouth et plus récemment au siège des Nations Unies.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *