#Fintech : l’indien Terrapay lève 9,6 M$ pour accentuer son expansion internationale

– Le 5 mars 2020 par Julie Lanckriet –

              – En bref –
La Fintech Terrapay, qui revendique des opérations dans plus de 10 pays africains, a annoncé lundi 2 mars 2020 avoir levé $9.6 millions auprès de Prime Ventures, IFC et Partech. Selon l’un des investisseurs, Cyril Collon – General Partner de Partech – la pépite indienne est amenée à « jouer un rôle clef dans l’atteinte des objectifs d’interopérabilité nécessaires pour une véritable inclusion financière ». Plus qu’un simple investissement, l’opération s’est accompagnée d’un rachat de Terrapay par les trois Venture Capitalists, pour un montant non communiqué.

Un intégrateur de solutions de paiements présent dans plus de 60 pays

Incubée par Comviva – acteur indien des Télécoms – depuis sa création en 2015, Terrapay a développé une plateforme unique de services d’infrastructure de paiement pour des transferts rapides, sécurisés et accessibles au plus grand nombre. Elle compte parmi ses clients banques, institutions financières, opérateurs de transfert d’argent et fournisseurs de paiement divers tels que Western Union, Visa, Paga, Ria, Ripple ou encore MoneyGram. La société permet ainsi d’inclure les petits commerçants traditionnellement exclus de la finance traditionnelle, de payer les salaires d’une entreprise directement sur les portefeuille d’agent mobile de ses employés ou encore d’effectuer des transferts d’argent en temps réel.Aujourd’hui, la startup est présente dans plus de 60 pays, bien au-delà de ses terres d’origine avec des activités en Afrique, en Asie et en Europe, et possède plus de 25 licences d’exploitation.

 « Nous avons identifié TerraPay comme une opportunité d’investissement attractive. Dirigée par une équipe de management solide et expérimentée, TerraPay a un positionnement unique sur le marché » Pieter Welten, Partner – Prime Ventures –

Proposer une plateforme unique, dans un système hyper-fragmenté

TerraPay est née pour répondre à la difficulté de payer sur des canaux digitaux toujours plus nombreux et rarement reliés entre eux, rencontrée dans de nombreux pays en développement. Les coûts des transferts d’argent y sont ainsi parmi les plus élevés au monde, avec une moyenne de 9,3% en Afrique et en Asie, contre 7% sur les autres continents. La startup propose une plateforme unique avec des solutions de paiements interopérables, qui viennent résoudre les difficultés d’un écosystème financier numérique très fragmenté. Ainsi selon Cyril Collon, “ L’impact pour les clients finaux est d’ores et déjà massif en termes de qualité de service, fiabilité et vitesse.”

“ L’impact pour les clients finaux est d’ores et déjà massif en termes de qualité de service, fiabilité et vitesse.” C. Collon

Une levée de fonds pour financer l’expansion internationale de la startup

Selon Ambar Sur, le fondateur et PDG de TerraPay, la mission de la jeune pousse est de servir l’inclusion financière en rendant accessibles au plus grand nombre les paiements en temps réel au niveau national, régional et mondial. 

« Nous sommes particulièrement ravis de la validation donnée par nos investisseurs de renom et nous avons hâte d’accélérer notre croissance pour atteindre les populations les plus mal desservies dans les prochaines années », Ambar Sur.

Selon le Directeur mondial des Institutions financières de l’IFC, Paulo de Bolle, la levée de fonds réalisée par Terrapay servira à financer son développement et son expansion, avec pour objectif de baisser les coûts et de rationaliser le processus d’envoi de fonds pour les particuliers. Selon lui, « les fintechs comme TerraPay jouent un rôle vital dans l’accroissement de l’inclusion financière dans les marchés émergents ».

About Julie Lanckriet