Katomi, la startup qui veut rationaliser le transfert de données médicales en Tunisie

Un échange de données médicales non sécurisé

Échanger des données médicales dématérialisées (images médicales, diagnostics, analyses) de façon sécurisée n’est parfois pas une mince affaire en Tunisie. Jusqu’à présent, ces dernières sont encore très souvent partagées de manière hétérogène et désorganisée, ce qui répond difficilement aux devoirs et obligations de la confidentialité professionnelle (intégration de l’usage d’internet dans les échanges patients/médecins, messageries instantanées, généralisation de l’usage des smartphones dans la pratique quotidienne, etc.). Cet échange délicat peut également amener à conduire des erreurs de diagnostic. En effet, dans les zones à faible densité médicale, il devient difficile pour un praticien d’obtenir l’avis d’un spécialiste pour un patient présentant un cas spécifique. Rencontre avec Hédi Michau, le CEO et fondateur de la startup tunisienne Katomi.

katomi
Hédi Michau, CEO de Katomi

Rendre les partages plus transparents

C’est pour répondre à cette problématique qu’est né Katomi. Une solution de cloud pour stocker les données médicales de façon intuitive et sécurisée. La plateforme a pour ambition de rapprocher patients et médecins et va même jusqu’à proposer des services de télé-médecine et télé-expertise.

katomi

“L’irruption des nouvelles technologies dans le secteur de la santé, et plus particulièrement la généralisation de l’utilisation d’internet et des outils de communication dans la pratique médicale est à la fois un véritable challenge et une formidable opportunité. Challenge car il pose la question de la protection des données numérique des patients, opportunité car la e-santé permet de résoudre des problématiques comme l’accès aux soins pour tous ou la désertification médicale. Katomi a été conçue à partir d’une forte orientation métier pour répondre simplement à ce changement de paradigme”


Hédi Michau

Orienté métier, Katomi entend répondre à un enjeu réel. Désertification médicale et accès aux soins sont des sujets qui peuvent être abordés autrement grâce à l’utilisation d’internet et la bonne exploitation des datas médicales peuvent donner un nouvel élan aux structures du monde de la santé en Tunisie. “Notre ambition est de tirer le meilleur de cette gigantesque masse de données médicales en valorisant ces données grâce à l’utilisation de technologies dont l’intelligence artificielle” explique ainsi Hédi Michau.

katomi

Révolution des usages et des mœurs

La e-santé est un domaine où tout reste à créer. Grâce à l’intelligence artificielle, Katomi compte, à terme, proposer des solutions d’aide au diagnostic. À la frontière entre fascinations et inquiétudes, la compréhension des enjeux par les patients reste parfois difficile. Mais les technologies évoluent rapidement. Si le grand public était étonné des fonctionnalités que proposaient Katomi il y a deux ans, ces dernières sont petit à petit entrées dans les mœurs courantes rappelle Hédi Michau. “Les technologies évoluent très vite, au lancement de Katomi, il y a moins de 2 ans, lorsque nous parlions d’aide au diagnostic à travers l’utilisation de l’intelligence artificielle, nos interlocuteurs nous regardaient avec des yeux effarouchés, aujourd’hui c’est en train de devenir une banalité.”

Katomi est incubée au Startup studio Factory 619, le premier Startup Studio crée en Tunisie dont Hédi Michau est également le cofondateur. La jeune équipe de la startup est composée de 8 personnes. Elle comptabilise une dizaine de nouveaux utilisateurs par mois et a pour objectif d’en atteindre 200 avant la fin de l’année 2019. Elle est toujours en attente d’une levée de fonds dont le besoin est un investissement initial de 220K euros.

“Encore aujourd’hui, l’accès aux financements à un stade précoce de développement reste malheureusement très difficile pour des start-up dans notre secteur et impact négativement notre capacité d’adaptation et de positionnement face à une concurrence globale. Nous restons convaincus, plus spécifiquement dans le secteur de la santé, que les meilleures solutions viendront des utilisateurs patients ou professionnels de la santé, ce qui nécessite d’investir massivement dans les pays du continent sur l’innovation, à bon entendeur !”


Hédi Michau

katomi
https://katomi.co/

About StartupBRICS

Fondé au début de l'été 2013, StartupBRICS est le 1er blog en français 100% dédié à l’actualité Startup, Tech et Innovation des BRICS et des pays émergents, fondé en 2013. Qu’il s’agisse de mettre en avant les futurs pôles d’innovation qui percent en Russie ou en Afrique, de promouvoir les opportunités business dans le e-commerce en Chine ou en Indonésie ou encore de faire connaître les dernières success stories du web en Inde ou au Brésil, StartupBRICS vise à fournir aux décideurs économiques français et francophones actus, éclairages et analyses sur le potentiel numérique des futurs champions économiques de demain.