Pakistanis celebrating

Pakistan : 27 incubateurs et accélérateurs qui révolutionnent la scène startup locale

Après un focus sur le Bangladesh il y a quelques semaines, où l’on assiste à l’émergence d’une scène startup particulièrement dynamique dans la capitale du pays Dacca, StartupBRICS se penche maintenant sur l’autre grand frère régional du Bangladesh (après l’Inde) : le Pakistan, pays émergent complexe mais plein d’opportunités. 

Grand pays de 190 millions d’habitants niché entre l’Inde, l’Afghanistan et l’Iran, le Pakistan apparaît aux yeux du plus grand nombre comme étant un territoire très compliqué, tant au plan politique que religieux, voire violent. Et, objectivement, il est aujourd’hui plus que difficile de mettre en avant le Pakistan comme étant un pays doté d’un écosystème favorable à l’innovation, à la créativité et à l’épanouissement des startups. Pourtant, les choses bougent sur le terrain, grâce au numérique : contrairement aux idées toutes faites sur ce pays, le Pakistan est d’abord un pays hyper connecté avec 125 millions d’utilisateurs de mobiles enregistrés en 2013 (+ 1 million de nouveaux utilisateurs chaque mois). L’utilisation de l’internet progresse également fortement dans ce pays encore fortement rural, avec 31 millions d’internautes en 2013, tandis que les utilisateurs de smartphones représentent plus de 10% des utilisateurs de téléphones mobiles.

L’industrie du e-Commerce, encore balbutiante (environ 30 millions de chiffres d’affaires par mois selon OnDevice), ne représentait que 30 millions d’US$ de chiffres d’affaires par an mais des champions internationaux arrivent en force pour lancer de nouvelles pépites qui visent les classes moyennes émergentes. A l’image de l’incubateur allemand Rocket Internet, qui lance chaque année de nouvelles startups au Pakistan comme Lamudi, la première e-agence immobilière des pays émergents, ou encore la fashion de mode Daraz.pk, une sorte de ASOS local, qui cible la classe moyenne branchée des quartiers huppés de Karachi ou d’Islamabad et livre 1000 objets par jour à travers le pays (500,000 visiteurs uniques mensuels depuis son lancement).

Un chiffre qui ne ment pas : le nombre des accélérateurs et des incubateurs pakistanais qui a littéralement explosé depuis 2 ans pour s’élever à 27 en 2014. Un recensement effectué par Plan9, un des accélérateurs les plus dynamiques du pays et qui témoigne du boom entrepreneurial de ce pays qui malgré des difficultés immenses sur le terrain, notamment au plan sécuritaire, serait en train de suivre la voie empruntée par l’Inde pour diversifier une économie encore largement dominée par le textile, l’agriculture et la chimie. Si l’Inde reste très en avance avec des exportations de produits technologiques qui atteignent les 80 milliards par an contre seulement 1 milliard pour le Pakistan, les nouvelles technologies représentent 100,000 personnes au Pakistan, un chiffre en constante augmentation. Côté startup, selon TechInAsia, des accélérateurs comme Plan9 (situé à Lahore, 7 millions d’habitants à la frontière avec l’Inde) aident de plus en plus de jeunes pousses à viabiliser et à monétiser leurs produits, avec quelques success stories comme l’application de photos Groopic qui devient de plus en plus populaire à l’international.

La Diaspora Tech pakistanaise – très nombreuse dans la Silicon Valley aux côtés de la Diaspora Tech indienne – joue également un rôle non négligeable de facilitateur et de connecteur d’écosystèmes entre les VC et les talents basés en Californie et les jeunes pousses pakistanaises, via des organisation de talents tech de la diaspora comme OPEN ou Indus Entrepreneurs.

Voici la liste des 27 accélérateurs, incubateurs et espaces de co-working qui structurent la scène startup et l’écosystème de l’innovation au Pakistan :

About Samir Abdelkrim

Entrepreneur, consultant en innovation et blogueur terrain, Samir Abdelkrim est également le fondateur de StartupBRICS.com, le premier média francophone spécialisé sur l’innovation dans les pays émergents. Samir Abdelkrim passe 8 mois par an à explorer les écosystèmes entrepreneuriaux en Afrique (dont il a déjà parcouru presque 20 pays), pour rencontrer les meilleures startups du continent. Il connecte les entrepreneurs les plus prometteurs avec des investisseurs et des grands groupes, ou bien leur faire gagner de la visibilité dans les grands titres nationaux comme le Huffington Post, Les Echos ou Le Monde où il est chroniqueur Tech spécialisé sur les startups africaines. Du Sénégal au Botswana en passant par la Tunisie, la Côte d’Ivoire, Madagascar ou le Kenya, Samir Abdelkrim a déjà rencontré une centaine de startups dans le cadre de son projet #TECHAfrique, une expérience terrain et une aventure humaine à la rencontre de ceux qui font battre le pouls de l’Afrique 2.0, expérience dont il tirera un livre en préparation, Startup Lions. Samir est régulièrement invité comme Speaker dans des conférences sur l'innovation qui se tiennent en Europe, aux Etats Unis, en Afrique ou au Moyen Orient comme le festival international South By SouthWest, à Austin, Aspen Institute, le Global Entrepreneurship Summit, le New York Forum Africa, Banque du Liban Accelerate à Beyrouth et plus récemment au siège des Nations Unies.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *