Ganji-china-startup-Innovation-Asia-BRICS-Tech

5 startups à suivre de près en Chine en 2014 : Dianping, Qunar, Lv Mama, Ganji & Xiaomi

La Chine est le pays au monde qui compte le plus d’internautes : 632 millions ont été enregistrés en juin 2014, avec une augmentation de 14 millions depuis le mois de janvier. Malgré les obstacles à l’innovation qui demeurent importants en Chine, un sujet récemment traité dans StartupBRICS, avec le regard de nos experts terrain,  des milliers d’entreprises du net ont vu le jour en l’espace de quelques années, profitant de la révolution digitale et de l’avènement du web en Chine. Encore aujourd’hui, certaines entreprises chinoises du net, pourtant très récentes, affichent une croissance exponentielle au point de concurrencer les plus grands acteurs du web et autres champions de la Silicon Valley.

Quelles sont les startups chinoises du net qui méritent notre attention en 2014 ? Olivier Verot, expert en marketing qui vit en Chine depuis 7 ans, nous fournit une sélection de 5 jeunes pousses digitales. De Dianping à Lv Mama en passant par Xiaomi, voici 5 startups chinoises à suivre de très près en 2014…


Qunar-Startup-China-Innovation-ECommerce-Asia-BRICS-Startups

Qunar

Qunar est une plateforme chinoise de voyage et de réservation qui a vu le jour en mai 2005. Le fondateur, à la création du site, avait déjà pour ambition de concurrencer le géant du secteur des réservations en ligne : Ctrip. Pour ce faire, la start-up chinoise a misé sur la diversification de l’offre de services : en plus de la recherche classique de vols et d’hôtels, Qunar offre des achats groupés et du contenu informatif lié aux visas et autres informations relatives aux pays dans lesquels les internautes veulent se rendre.

« Qunar a également fixé des prix plus faibles que ceux pratiqués par la concurrence.  La plateforme est ainsi devenue le grand challenger de Ctrip, en particulier depuis que son fondateur a vendu la majorité des parts de la société au leader des moteurs de recherche chinois Baidu en 2012. » Nous explique la société fazhongzhijia spécialisé sur le tourisme chinois.

Grâce à son rapprochement avec Baidu – qui, rappelons-le, est de mèche avec le gouvernement chinois – Qunar a accédé à la seconde place sur le marché chinois des sites de voyage, prenant la place d’Elong, la filiale d’Expedia en Chine, désormais en chute libre » explique. Qunar enregistre aujourd’hui plus de 60 millions de visiteurs uniques par mois. En 2013, Qunar a lancé un nouveau portail pour pénétrer le tourisme de luxe en ligne sur lequel sont proposées des chambres dans plus de 2000 hôtels de luxe et des voyages vers les meilleures destinations et les villes incontournables, ceci dans le but d’exploiter le segment très prometteur du e-commerce haut-de-gamme. Un pari qui semble lui réussir.

Xiaomi-smartphone-startups-china-StartupBRICS-innovation-asia

Xiaomi

Impossible de passer à côté de Xiaomi, nouveau géant du smartphone, qui n’est plus tout à fait une startup, mais qui garde un appétit, une soif de conquête qui impressionne le monde et fait trembler les plus grands du secteur, Apple et Samsung en tête. C’est Lei Jun qui a fondé Xiaomi le 6 avril 2010. Depuis sa création, la marque n’a cessé de monter en flèche : en seulement quelques années, la start-up chinoise est déjà à la 5ème place sur le marché de la téléphonie mobile en Chine, faisant même de l’ombre à la marque à la pomme, Apple. Les chiffres sont impressionnants : Xiaomi a vendu plus de smartphones qu’Apple en 2013 (18,7 millions de vente), enregistrant une croissance des ventes de 160% en une seule année. Les ventes de smartphones de Xiaomi sont estimées à 60 millions cette année, et pourraient bien atteindre 100 millions l’an prochain. La start-up est aujourd’hui valorisée à 10 milliards de dollars. L’ascension fulgurante de Xiaomi s’explique principalement par  une stratégie marketing digitale redoutable, une présence et une popularité incontestable sur le web: Lei Jun est un génie du marketing, il sait jouer de son leadership sur le web chinois, et en particulier sur les réseaux sociaux. Il est désormais un véritable leader d’opinion sur le net en Chine. D’autres raisons du succès de Xiaomi dans cet article.

lv-mama-china-ecommerce-startup-asia-innovation-middleclass-oliver-verot

Lv Mama

Fondée en 2008, Lv Mama  est une plateforme d’information et de réservation dans le domaine du voyage. Le site a su parfaitement s’adapter aux besoins de sa clientèle en proposant différents services pour les particuliers mais également pour les entreprises : circuits touristiques, réservations d’hôtel, organisations de voyages en groupe etc. Lv Mama semble répondre aux attentes des internautes chinois : la plateforme rencontre en grand succès.  La stratégie marketing digitale de Lv Mama est très efficace, notamment en matière de référencement naturel (SEO), de référencement payant (SEM) et de Social Media Marketing. Pour se faire une idée à ce sujet, le compte Weibo de la société regroupe une communauté de 1,5 millions de fans (plus d’informations ici)! Une belle performance pour une entreprise aussi récente.

Dianping-china-startup-ecommerce-App-Tech-Asia-BRICS-Startups

Dianping 

Équivalent au site américain Yelp, Dianping, lancé en avril 2003, est le premier site de partage d’avis et de bons plans en Chine. Il est très utilisé par les internautes qui cherchent des renseignements et des appréciations, que ce soit sur la qualité des restaurants, des hôtels, des bars ou encore sur les salons de coiffure. Le service couvre près de 2300 villes de Chine, enregistre 28 millions d’avis, 20 millions de lieux différents et 6 millions d’entreprises chinoises y sont référencées. Le site Dianping est aujourd’hui valorisé à 2 milliards de dollars. En 2013, Dianping comptait 60 millions d’utilisateurs actifs tous les mois. La société a lancé sa propre application mobile en 2009 : cette dernière comptait déjà plus de 64 millions d’utilisateurs en 2013, en 2014 les chiffres ne sont pas sorti mais on prévoit une explosion.

ganji-china-startup-ecommerce-App-Tech-Asia-BRICS-Startups

Ganji      

Ganji est un site de petites annonces qui a vu le jour en 2005, c’est LeBonCoin chinois. Près de 200 sites de petites annonces ont été créés en Chine entre 2009 et 2012 et plus de 90% d’entre eux ont échoué. Ganji fait partie des sites qui ont réussi à se distinguer et à passer devant les autres : il est maintenant leader sur ce marché, en concurrence avec le site 58.com. Les revenus mensuels actuels de Ganji.com seraient de 100 millions de yuans et son taux de croissance en 2014, d’environ 150%. Quant à sa valeur actuelle, elle est estimée à près d’un milliard de dollars. La start-up a donc de beaux jours devant elle.

En conclusion…

La croissance économique de la Chine ces dernières années a été très largement propice à la création d’entreprise. Malgré le ralentissement de la croissance par la suite, le pays détient toujours un énorme potentiel digital, favorisant le développement et la rentabilité des entreprises du net. Certaines d’entre elles ont connu une croissance fulgurante et sont arrivées en position de force sur le marché en seulement quelques années, à l’image de Xiaomi. Ces start-up chinoises n’ont pas fini de surprendre…

Xiaomi-startups-china-smartphone-StartupBRICS-innovation-asia

About Olivier Verot

Je suis un passionné de Marketing et vis en Chine depuis 8ans. Parce que ce pays me fascine, j'ai toujours eu cette habitude de donne mes analyses du marché chinois, et de partager une partie de mon savoir. J'ai réalisé mon rêve il y a 2 ans, vivre de ma passion "le Marketing en Chine" avec la création de ma société , Gentlemen Marketing Agency. Nous aidons les entreprises occidentales à aborder le marché chinois, et à se faire connaitre auprès de la cible du futur "le consommateur chinois" .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *