china-copycat-startup-innovation-3Dprinting

#Asie : Copier puis innover, le Business model des startups Chinoises

En Chine, aujourd’hui, l’innovation est officiellement un des leviers qui doit permettre à la croissance chinoise de conserver sa vitalité, un sujet brûlant à l’heure où la croissance du PIB devrait tomber aux alentours de 7% en 2015. Soit un point en dessous de la barre des mythiques 8%, seuil sacré aux yeux des gouvernants chinois. Dans un récent article publié par StartupBRICS, nous avions écouté Yat Siu à LeWeb qui nous expliquait pourquoi la Chine, pays du Copy Cat, était l’un des pays qui aujourd’hui innovait le plus dans le monde. En 2013, la Chine était le 3ème plus gros déposant de brevets dans le monde, derrière le Japon et les Etats Unis. Mieux, innover permet de rester dans la course face à une concurrence domestique implacable. Olivier Verot, qui vit en Chine depuis plusieurs années revient sur ce paradoxe : pourquoi Innovation et culture du CopyCat peuvent faire si bon ménage dans l’Empire du Milieu ?

Countries_BRICS_Startups_China_StartupBRICS_Innovation_Tech_Entrepreneurs_Samir_Abdelkrim

En Chine copier n’est absolument pas mal vu, c’est même encouragé…

La culture chinoise de la copie
L’apprentissage des caractères chinois passe par la copie, on recopie le modèle à l’infini pour mieux le connaître et finir par se l’approprier. L’histoire chinoise elle-même glorifie la copie, on raconte qu’un des serviteurs de l’empereur avait cassé un vase ancien très précieux. Celui-ci dû être refait à l’insu du souverain pour éviter de le fâcher. L’empereur appris tout de même l’histoire mais ne fâcha pas. Bien au contraire, il choisit de féliciter l’artisan ayant reproduit le vase, en disant que la copie s’avérait finalement plus jolie que l’original.

CHINA BRICS Startups Tech Innovation Ecosystem Samir Abdelkrim

Copie des business modèles des sites américains

La tendance a commencé il y a plus d’une dizaine d’années en Chine, où les entrepreneurs chinois ont voulu profiter eux aussi des modèles de sites internet les plus populaires aux Etats Unis. L’essor de ces sites copies a de plus été avantagé par le fait que la plupart des sites américains sont bloqués par la censure du gouvernement chinois. Des sites comme Facebook et Google ont donc leurs copies  sur le territoire chinois, respectivement RenRen et Baidu, et ils ne sont pas les seuls… voir le business model de Baidu ici.

130829010216-xiaomi-620xa

Weibo

Plus communément appelé le “Twitter chinois” par la presse étrangère, le site est la plateforme de microblogging la plus populaire en Chine. Les chinois y recherchent leurs informations en priorité car ils les jugent plus fiables que celles provenant des agences officielles. Le site compte d’ailleurs 500 millions d’inscrits et 50 millions d’utilisateurs journaliers, soit beaucoup plus que l’original américain et ses 241 millions d’utilisateurs dont  114 millions d’utilisateurs actifs par mois.

Weibo a par ailleurs été doté d’un bouton « buy » (avec Alipay) bien avant Twitter. Le réseau chinois permet de plus d’écrire de longs posts ayant environ l’équivalence 500 mots en anglais contre les 140 caractères de Twitter.

48 hour startup tech entrepreneurs china StartupBRICS innovation

WeChat

Ce réseau privé de messagerie mobile remplace presque l’envoi de SMS en Chine tellement il est populaire. Whatsapp possédait 430 millions d’utilisateurs actifs en Janvier 2014, mais cela reste bien en dessous des 600 millions de WeChat.

Wechat China BRICS Ecosystem Entrepreneurs Innovation Mobile Social Networks

Alibaba VS ebay

Le géant de l’e-commerce chinois,  était à la base comparable au modèle d’e-Bay. Mais il regroupe désormais des sites qui font le bonheur de tous les profils d’acheteurs en ligne chinois. Que ce soit en B2B avec son premier site Alibaba, en C2C avec son site Taobao, ou encore en B2C avec Tmall, Alibaba est partout. A tel point que les ventes eBay de 2013 équivalentes à 16 milliards de dollars, n’atteignaient même pas un dixièmes des ventes 2012 d’Alibaba.

alibaba vs ebay

Le groupe possède également son propre système de paiement Alipay, (coparable à Paypal) et son succès est tellement fulgurant qu’il a décidé de s’introduire à la bourse de New York en Septembre dernier. Cette introduction a été ni plus ni moins que la plus importante de l’histoire de Wall Street avec 25 milliards de dollars. Ce qui a d’ailleurs placé Jack Ma, son PDG, au premier rang du classement des hommes les plus riches de Chine.

Mogujie VS pinterest

Ce site est la copie conforme de Pinterest, à cela près que la version chinoise et sa « rue des champignons » détient pas moins de 80 millions d’utilisateurs dont 35 millions actifs par mois contre les 60 millions de Pinterest.

打印

Mogujie possède aussi une plateforme ouverte pour permettre aux  vendeurs en ligne pour créer des magasins sur son site.

Youtube VS Youku

La célèbre plateforme de vidéos en ligne, Youtube a elle aussi son équivalent chinois. En revanche c’est pour une fois la version américaine qui gagne en termes d’utilisateurs. En effet Youtube revendique 1 milliard de visiteurs uniques chaque mois contre seulement 500 millions pour Youku.

Un début d’explication pourrait être que Youtube est une plateforme dont le contenu est créé par les utilisateurs eux-mêmes, ce que n’a pas réussi à faire Youku malgré ses efforts…

youku

Dans l’ensemble, on remarque tout de même qu’une fois le business model copié, les chinois améliorent le modèle de base pour le rendre plus profitable. Comme nous le montre l’exemple de Weibo et sa connexion à l’e-commerce ayant inspirée Twitter. Pinterest choisir peut –être de suivre  l’exemple de Mogujie et de sa plateforme ouverte aux vendaurs…

Quelle sera la prochaine copie chinoise d’un site occidental ?

Pour en savoir plus 

About Olivier Verot

Je suis un passionné de Marketing et vis en Chine depuis 8ans. Parce que ce pays me fascine, j'ai toujours eu cette habitude de donne mes analyses du marché chinois, et de partager une partie de mon savoir. J'ai réalisé mon rêve il y a 2 ans, vivre de ma passion "le Marketing en Chine" avec la création de ma société , Gentlemen Marketing Agency. Nous aidons les entreprises occidentales à aborder le marché chinois, et à se faire connaitre auprès de la cible du futur "le consommateur chinois" .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *