8410320879_b96bbf5058_o

[Tendances] Musique digitale : le marché explose en Afrique

Le marché de la distribution de musique en ligne et sur mobile en Afrique sub-saharienne se développe à vive allure depuis quelques mois. Parmi les gros du secteur, on peut trouver notamment le distributeur nigérien de musique digitale iRocking, qui vient d’ouvrir un bureau commercial en Afrique du Sud a récemment reçu un financement de la part du fonds de Private Equity américain Tiger Global.

Un marché prometteur et en forte croissance sur le continent africain

new-iroking-sizez-copy-264x300Selon le journal sud-africain spécialisé dans les nouvelles technologies TechCentral, iRocking permet aujourd’hui à 75,000 passionnés de musique nigériane et africaine d’écouter  gratuitement plus de 35,000 titres, dont plusieurs de tubes remontant parfois au début des années 60. Egalement très présent sur les réseaux sociaux et de partage de vidéos, iRocking gère également les comptes Youtube de plusieurs centaines d’artistes, générant ainsi plus de 100 millions de vues sur les 12 derniers mois.

L’objectif affiché du CEO de iRocking, Michael Ugwu, lors d’une interview donnée à TechCentral étant d’atteindre d’ici 2013 le million d’utilisateurs enregistrés sur sa plateforme de téléchargement de musique, puis de porter ce chiffre à 10 millions d’inscrits d’ici 2018.

La diaspora, cible prioritaire des nouvelles plateformes de musique africaine

5186147466_f06e70e995_zhIl s’agit en tout de la stratégie commerciale prônée par iRocking, dont 70% de ses utilisateurs sont localisées en dehors du continent africain. Pour atteindre ce segment de clientèle, la startup nigérianne entend renforcer la mise à disposition de contenus musicaux particulièrement prisés par la diaspora africaine directement sur iTunes et Amazon. C’est pour atteindre ses objectifs qu’iRocket vient également de mettre sur le marché une nouvelle application mobile tournant sur iOS, Android, Windows et Symbian, permettant à n’importe quel utilisateur d’écouter les derniers hits nigérians et africains sur son smarthphone, et cela gratuitement, partout dans le monde.

D’autres concurrents montent en puissance dans la région, dont la startup nigériane Spinlet, qui permet de télécharger, stocker et partager de la musique africaine sur les réseaux sociaux (un million d’utilisateurs conquis depuis 2012 ), ou encore la startup kényane Mdundo qui se présente comme étant un « iTunes » entièrement dédié à la musique africaine.

Crédit photo : Flickr

About Samir Abdelkrim

Entrepreneur, consultant en innovation et blogueur terrain, Samir Abdelkrim est également le fondateur de StartupBRICS.com, le premier média francophone spécialisé sur l’innovation dans les pays émergents. Samir Abdelkrim passe 8 mois par an à explorer les écosystèmes entrepreneuriaux en Afrique (dont il a déjà parcouru presque 20 pays), pour rencontrer les meilleures startups du continent. Il connecte les entrepreneurs les plus prometteurs avec des investisseurs et des grands groupes, ou bien leur faire gagner de la visibilité dans les grands titres nationaux comme le Huffington Post, Les Echos ou Le Monde où il est chroniqueur Tech spécialisé sur les startups africaines. Du Sénégal au Botswana en passant par la Tunisie, la Côte d’Ivoire, Madagascar ou le Kenya, Samir Abdelkrim a déjà rencontré une centaine de startups dans le cadre de son projet #TECHAfrique, une expérience terrain et une aventure humaine à la rencontre de ceux qui font battre le pouls de l’Afrique 2.0, expérience dont il tirera un livre en préparation, Startup Lions. Samir est régulièrement invité comme Speaker dans des conférences sur l'innovation qui se tiennent en Europe, aux Etats Unis, en Afrique ou au Moyen Orient comme le festival international South By SouthWest, à Austin, Aspen Institute, le Global Entrepreneurship Summit, le New York Forum Africa, Banque du Liban Accelerate à Beyrouth et plus récemment au siège des Nations Unies.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *