L'engouement des classes moyennes chinoises pour le commerce en ligne ne se dément pas
L'engouement des classes moyennes chinoises pour le commerce en ligne ne se dément pas

[Business] La Chine devient le plus gros marché du e-commerce en 2013

En Chine, les ventes de biens de consommations sur des plateformes en ligne ont explosé en 2013, et devraient continuer à progresser d’ici à 2020. C’est ce que révèle un rapport du cabinet de consulting Observer Solutions, selon lequel le poids du marché chinois dans le secteur du e-commerce en général a dépassé celui des Etats-Unis en 2012, atteignant la bagatelle de 209 milliards d’USD. L’écosytème du commerce en ligne en Chine continue de renforcer à grande vitesse, les prévisions pour 2017 laissant entrevoir une accélération de la croissance du secteur qui devrait demeurer au dessus de la barre des 10% annuellement.

Autre moteur, le nombre de consommateurs réguliers qui en Chine augmente à vive allure. Selon TechInAsia, l’empire du Milieu concentre en 242 le plus grand nombre d’acheteurs en ligne avec près de 242 millions de « shoppers » virtuels, soit l’équivalent de 73% de la population totale américaine, comme le souligne les auteurs du rapport. Un chiffre gigantesque qui devrait continuer d’augmenter avec la démocratisation de l’accès à l’internet sur l’ensemble du territoire chinois, l’augmentation de la classe moyenne et la multiplication des sites de e-commerce.

Contrairement à bon nombre d’idées reçues, les consommateurs chinois sont de moins en moins réticents à effectuer des achats onéreux directement sur internet, du fait notamment du renforcement de la sécurité en ligne ainsi que de la généralisation des services après-vente (assistance technique) qui incluent de plus en plus de systèmes de garanties (livraison des objets, garanties contre le vol ou la casse, etc.). Ces nouvelles habitudes de consommation expliquent le succès rencontré en Chine par les nombreuses boutiques en ligne spécialisées dans les produits de luxe comme Xiu.com, VIPShop, ou encore la boutique de mode en ligne Shouke qui a été rachetée en 2012 par l’européen Net à Porter.

About Samir Abdelkrim

Entrepreneur, consultant en innovation et blogueur terrain, Samir Abdelkrim est également le fondateur de StartupBRICS.com, le premier média francophone spécialisé sur l’innovation dans les pays émergents. Samir Abdelkrim passe 8 mois par an à explorer les écosystèmes entrepreneuriaux en Afrique (dont il a déjà parcouru presque 20 pays), pour rencontrer les meilleures startups du continent. Il connecte les entrepreneurs les plus prometteurs avec des investisseurs et des grands groupes, ou bien leur faire gagner de la visibilité dans les grands titres nationaux comme le Huffington Post, Les Echos ou Le Monde où il est chroniqueur Tech spécialisé sur les startups africaines. Du Sénégal au Botswana en passant par la Tunisie, la Côte d’Ivoire, Madagascar ou le Kenya, Samir Abdelkrim a déjà rencontré une centaine de startups dans le cadre de son projet #TECHAfrique, une expérience terrain et une aventure humaine à la rencontre de ceux qui font battre le pouls de l’Afrique 2.0, expérience dont il tirera un livre en préparation, Startup Lions. Samir est régulièrement invité comme Speaker dans des conférences sur l'innovation qui se tiennent en Europe, aux Etats Unis, en Afrique ou au Moyen Orient comme le festival international South By SouthWest, à Austin, Aspen Institute, le Global Entrepreneurship Summit, le New York Forum Africa, Banque du Liban Accelerate à Beyrouth et plus récemment au siège des Nations Unies.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *