klook_travel-startup-asia-innovation-tech-in-china-mobile-app-startup-brics

#Chine : La nouvelle vague de startups chinoises qui fait décoller l’économie collaborative

La Chine se lance dans l’économie collaborative, un marché en plein essor en Europe. Si bon nombre  de startups chinoises et d’applications mobiles sont de simples plagiats de solutions mobiles occidentales populaires comme Wechat (whatsapp), Weishi (Vine) ou encore Weibo (Twitter), elles possèdent cependant des fonctions supplémentaires qui les rendent souvent plus performantes.

L’économie collaborative n’échappe pas à la règle et plusieurs services ont ainsi fleuri ces dernières années. Les meilleurs exemples sont Didi Dache, l’équivalent d’Uber en Chine, ou encore Tujia, l’alter-égo de Airbnb, ou encore Klook,  qui ont chacun su lever plusieurs millions de dollars pour accompagner voire même accélérer leur développement, afin de prendre de vitesse leurs concurrents. Leaders naturels en Chine, ces startups chinoises souhaitent dorénavant conquérir le monde. Présent en Chine depuis de nombreuses années, Olivier Verot, expert StartupBRICS dans l’empire du Milieu, présente à nos lecteurs quelques une d’entres elles.

Didi Dache & Taxi Kuaidi

Les deux startups chinoises, financées respectivement par Tencent et Alibaba, ont récemment décidé de fusionner ; tout en gardant leurs services respectifs. Cette fusion intervient à la suite de l’arrivée d’Uber, le concurrent des taxis ayant obtenu une importante levée de fonds de 10 milliards de dollars. C’est une « fusion stratégique » selon Tencent et Alibaba. Ses deux applications, très populaires en Chine, ont été valorisées à 6 milliards de dollars l’année dernière.

Taxi Kuaidi-startup-china-uber-innovation-tech-asia

Tujia : L’autre Airbnb ?

Tujia.com est le Airbnb chinois. Fraîchement valorisé à 1 milliard de dollars, le site a récemment obtenu une levée de fond de 300 millions de dollars. Forte de ses appuis financiers, la plateforme souhaiterait s’étendre en Chine et les zones touristiques asiatiques. Selon sa co-fondatrice, Mélissa Young, « Tujia vise une expansion durable dans le sud de l’Asie ». Confiante, elle indique également que le site a ses visites bondir de plus de 60%. Les velléités de croissance de Tujia ne s’arrête pas là. En effet, le site voudrait à présent partir à la conquête de l’Europe et des Etats-Unis et deux villes seront prochainement testées : Paris et Los Angeles.

Tujia-Logo (1)

Xiaozhu

A l’instar de Tujia, Xiaoshu, qui couvre actuellement 200 villes de Chine, vise également le marché de la location d’appartements entre particuliers. Avec une levée de fond de 60 millions de dollars, cette startup chinoise est soutenue par deux fonds d’investissement basés à Hong-Kong. Le site, qui avait déjà récolté 15 millions de dollars l’année passée, est aujourd’hui valorisé à 300 millions de dollars. Selon ses dirigeants,  cette nouvelle levée de fond devrait leur permettre d’embaucher et de développer la partie R&D de l’entreprise, pôle essentiel dans sa stratégie.

Xiaozu-airbnb-startup-sharing-economy-china-innovation-tech-startup

Klook

La startup chinoise Klook a boucler un tour de financmeent de 1,5 millions de dollars (site web). L’objectif de Klook : aider les touristes chinois à communiquer entre eux autour des activités à faire lors de leurs vacances à l’étranger ou à partager les bons plans et échanger leurs impressions. Pour le moment étendu à 21 destinations telles que le Japon, Hong-Kong, la Corée du sud, Taïwan, Le Népal ou encore l’île Maurice, Klook vous permet de télécharger des réductions sur certaines activités. A suivre de près…

klook_travel-startup-asia-innovation-tech-china

Uuzuche

La société de location de voitures entre particuliers a soulevé 10 millions de dollars. Uuzuche, dont l’objectif est de devenir leader sur son secteur, est installé sur quatre grandes villes : Shanghai, Pékin, Chengdu et Sanya. Son site enregistre déjà plus de 10 000 propriétaires. A suivre de près.

traffic-in-china-carpooling-china-share-ride-startup

Focus : l’empire du Milieu attire les startups du vin

La Chine attire de plus en plus de startups : la célèbre Startup de Singapour « The French cellar » vient juste d’entrer dans le marché chinois avec le concept de Vin par subscription, concept très nouveau pour le pays. Classé parmi les Top 50 startup à Singapour, cette start up s’est fait connaitre avec sa sélection de vins français qui permet aux asiatiques de gouter différents types de vins en Chine, tous les mois. Leur site en Chine.

Yongche

Cette société chinoise de location de voitures va coopérer avec le moteur de recherche Baidu.com pour lancer un service de location de voitures professionnelles. Baidu suit Alibaba et Tencent, d’autres sociétés internet déjà présentes sur ce secteur avec Didi Kuaidi. La nouvelle application sera basée sur les cartes du moteur de recherche et une version Android sera publiée. Le site couvre actuellement 74 villes en Chine et trois villes aux Etats-Unis et compte environ 50 000 voitures disponibles.

Chinese carpool and ride-sharing app Tiantian Yongche

Mogujie

La plateforme chinoise de « social shopping » est valorisée à 1 milliard de dollars. Mogujie, créée en 2011,  est une copie du célèbre réseau social Pinterest. La société prétend avoir 80 millions d’utilisateurs dont 35 millions d’utilisateurs actifs mensuels sur mobile. Fin 2013, Mogujie lançait la plateforme Youdian et permettait aux magasins de vendre leurs produits directement aux utilisateurs de Mogujie, devenant ainsi une plate-forme e-commerce. Actuellement, 60 % des ventes mensuelles viennent d’utilisateurs sur mobile. La société a récemment déclaré qu’une partie du financement sera utilisée pour le développement de cette plateforme.

Mogujie-startup-china-social-shopping-tech-asia-innovation-brics

Image Courtesy : Flickr

About Olivier Verot

Je suis un passionné de Marketing et vis en Chine depuis 8ans. Parce que ce pays me fascine, j'ai toujours eu cette habitude de donne mes analyses du marché chinois, et de partager une partie de mon savoir. J'ai réalisé mon rêve il y a 2 ans, vivre de ma passion "le Marketing en Chine" avec la création de ma société , Gentlemen Marketing Agency. Nous aidons les entreprises occidentales à aborder le marché chinois, et à se faire connaitre auprès de la cible du futur "le consommateur chinois" .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *